Présentation
Actualités
Documentation
Liens

Liens

Altéo
Altéo organise de nombreuses activités de loisirs adaptées, défend les droits et les intérêts des personnes malades et handicapées, informe et échange grâce à de nombreuses activités thématiques et assure une entraide de proximité (accompagnement et organisation de transport adapté).
 Espace de paix
 Médiation, explications juridiques, écoute collaborative
pour toute personne qui se trouve en difficulté face à une décision à prendre.
Une attention particulière est portée aux personnes vulnérables (handicap) et à leurs proches, notamment dans la mise en place de l' « après-parents ».
Pour tous renseignements : Ilse Banmeyer — 0474 98 22 79 — banmeyer@icloud.com
L'Exception
L’accompagnement vise la réalisation des projets de la personne en situation de handicap. Il favorise sa participation active et personnelle en reconnaissant, en valorisant ou en développant ses compétences, ainsi qu’en abordant avec elle les différents obstacles qui peuvent freiner ou entraver cette participation.
Fondation Portray
La Fondation Portray propose aux proches de personnes en situation de handicap un soutien juridique et financier permettant de soutenir / améliorer leur qualité de vie par l'organisation de fonds (nominatifs et projets), par des conseils et partages d'expériences.
Fondation Roi Baudouin
Donner du sens à son engagement...
FratriHa
Le projet fait aujourd'hui partie d'Inclusion asbl.
Inclusion
Ensemble, avec respect et audace
Inclusion défend et valorise, dans un large esprit de solidarité humaine, la qualité de vie et la participation pleine et entière à la société des personnes porteuses d'un handicap.
Madras
Madras est le nom des services d'accompagnement créés pour répondre à la question des parents de personnes en situation de handicap : Comment veiller à sa qualité de vie, aussi lorsque je ne serai plus là ? Madras est le centre de référence de l'après-parents.
Point de contact
Une initiative nationale rassemblant plus de 50 organisations : l'objectif est de faire un inventaire des points faibles du nouveau régime de protection juridique des personnes majeures (loi du 17 mars 2013), afin d'améliorer la mise en œuvre de la législation.